Formation continue>Palliative Care

Palliative Care - un sujet pertinent pour la MIG

 

La médecine palliative est une spécialisation médicale transversale, basée sur la collaboration étroite entre différents groupes professionnels et disciplines médicales.

Les soins palliatifs visent à éviter la souffrance et les complications. Ils comprennent les traitements médicaux, les soins, ainsi que le soutien psychologique, social et spirituel.

La «médecine palliative générale» est prodiguée par tous les professionnels de la santé dans l’exercice de leurs fonctions et disciplines respectives. Les connaissances de base en médecine palliative figurent dans les programmes de formation médicale postgraduée lorsqu’elles sont importantes pour la discipline concernée.

 

Sur ce site internet, la SSMIG publie régulièrement des articles et des informations sur les soins palliatifs, adressés aux spécialistes de l'AIM et pouvant les assister dans leurs activités.

Société Suisse de Médecine et de Soins Palliatifs

www.palliative.ch

Actualités | Palliative Info

SSMIG, Actualités, Primary and Hospital Care, Palliative Care

De nombreux patients atteints d’une affection potentiellement mortelle ont une représentation irréaliste de l’évolution à attendre de la maladie, ainsi que des objectifs thérapeutiques. C’est pourquoi il importe de parler avec eux des incertitudes de l’affection, et de les mettre ainsi en capacité de prendre leurs décisions de manière indépendante.

» Suivante

Top, Palliative Care, Actualités, SSMIG

Le groupe de travail qualité de palliative.ch a élaboré, en collaboration avec différentes organisations partenaires, ce document. L’objectif est d’offrir aux différents professionnels de santé de la médecine de premier recours une ligne de conduite pour organiser, décrire et passer en revue les soins palliatifs tels qu’ils sont proposés par leur établissement.

» Suivante

Palliative Info 1/2017

Prise en charge de la dyspnée terminale

 

L’American Thoracic Society définit la dyspnée comme une expérience subjective d’inconfort respiratoire. C’est un symptôme fréquent en phase avancée et terminale de nombreuses maladies chroniques évolutives, notamment cardio-res-piratoires, oncologiques et neurologiques. Son cours varie selon la pathologie. Présente plusieurs mois voire années avant le décès et décrite comme modérée à sévère lors d’affections non oncologiques, telles que la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), elle ne se manifeste souvent qu’en phase terminale chez les patients atteints d’un cancer, s’intensifiant rapidement pour atteindre une acmé les derniers jours de vie. Elle est l’un des symptômes les plus éprouvants. Source d’isolement social et de déconditionnement chez les patients dyspnéiques chroniques, elle altère la qualité de vie et peut induire des états anxio-dépressifs sévères. Dyspnée et anxiété se potentialisent en un cercle vicieux susceptible de résulter en crises de panique. En phase terminale, il n’est pas rare que son intensité nécessite le recours à une sédation palliative.

Download Palliative Info 1/2017 (en français)

Download Palliative Info 1/2017 (in italiano)

Palliative Info 3/2016

Recours à la sédation palliative: dimensions cliniques et éthiques

 

«La sédation palliative se définit comme l’administration intentionnelle de substances sédatives, au dosage minimal nécessaire, dans le but d’obtenir le soulagement d’un ou plusieurs symptômes réfractaires en réduisant l’état de conscience temporairement ou définitivement d’un patient porteur d’une maladie avancée, dont l’espérance de vie estimée est courte (jours ou semaines ), en collaboration avec une équipe multidisciplinaire compétente». Selon les circonstances cliniques, la sédation varie donc en termes de profondeur (réduction de la conscience légère, intermédiaire ou profonde) et de durée (temporaire, intermittente, continue jusqu’au décès).

Download Palliative Info 3/2016 (en français)

Download Palliative Info 3/2016 (in italiano)

Palliative Info 2/2016

Directives anticipées du patient et Advance Care Planning

 

La grande majorité des médecins de famille interrogés récemment dans le cadre d’une enquête menée à l’échelle nationale rapporte que moins de 25% de leurs patients âgés de plus de 65 ans ont déjà formulé des directives anticipées (DA). Dans le même temps, la plupart d’entre eux considèrent que les DA constituent une aide précieuse à la prise de décisions en fin de vie et souhaiteraient pouvoir se référer plus souvent à des dispositions préalablement établies dans des situations concrètes. Selon les médecins de famille suisses également, c’est généralement le patient qui aborde le thème des DA avec son médecin et nettement plus rarement l’inverse.

Download Palliative Info 2/2016

Palliative Info 1/2016

Manuels de Soins Palliatifs

 

Cette année, deux livres importants au sujet de la médecine palliative ont étéédités, l’un pour les étudiants en médecins, l’autre pour les médecins et les professionnelsde la santé.

Download Palliative Info 1/2016

Pallative Info 2/2015

Approche antalgiquepharmacologique des douleurs neuropathiques

 

Les douleurs neuropathiques résultent d’une atteinte du système nerveux centralou périphérique. Les étiologies courantes sont la polyneuropathie diabétique,la névralgie post-herpétique, le cancer et ses traitements, la SLA et les AVC,la radiculopathie et les lésions nerveuses traumatiques et post-chirurgicales.Les douleurs périphériques sont les plus fréquentes. Selon une étude récente,7% de la population générale souffrirait de tels douleurs, le plus souvent demanière chronique.

Download Palliative Info 2/2015

Palliative Info 1/2015

L’entretien patient-médecinsur le suicide assisté: un défi

 

De plus en plus de personnes envisagent d‘avoir recours un jour à l’assistanceau suicide. L’organisation d’assistance au suicide EXIT Suisse compte plus de100 000 adhérents et 50 à 100 personnes demandent à y adhérer chaque jour.On notera cependant que nombre d’entre elles ne le font pas principalement en vue d’un éventuel suicide assisté ultérieur, mais pour ne pas devoir supporter un jour un traitement lourd inutile grâce à une directive anticipée du patient EXIT.

Download Palliative Info 1/2015

Palliative Info 3/2014

Collaboration interprofessionnelle, recherche de consensus dans le domaine des soins palliatifs

 

La prise en charge palliative, un modèle innovant de santé, met la collaboration interprofessionnelle et la recherche d’un consensus au centre de la stratégie thérapeutique dans le but de garantir la dignité de la personne dans la dernière phase de sa vie.

Download Palliative Info 3/2014

Palliative Info 2/2014

Changement d’un opioïde pour un autre opioïde ou rotation:Pourquoi ? Comment ?

 

Certains patients sous traitement opioïde présentent une réponse antalgique insuffisante malgré une augmentation des doses ou des effets secondaires intolérables. Le changement de l’opioïde pour un autre ou rotation est une stratégie, parmi d’autres, visant à obtenir le meilleur équilibre possible entre analgésie et effets secondaires. Cette approche, bien qu’encore insuffisamment validée par les études, est utilisée quotidiennement par les cliniciens.

Download Palliative Info 2/2014

Palliative Info 1/2014

Les soins palliatifs nous concernent tous

 

L’approche palliative nous concerne tous. Dans ce cadre-là, il nous a semblé important de réactiver « l’ancienne la Palliative newsletter » envoyée pendant des années aux médecins de la SSMI par messagerie et de l‘étendre aux membres de la SSMG. L‘objectif de « Palliative Info » est surtout de susciter votre intérêt pour le domaine et de vous donner des pistes pour en savoir plus.

Download Palliative Info 1/2014