Qualité>Cercles de qualité

Travailler en cercles de qualité

 

Plusieurs professionnels du système de santé s’associent, dans le cadre d’un petit groupe structuré, sous la forme d’un cercle de qualité (CQ), afin d’entretenir ensemble un échange d’expériences ouvert, acquérir de nouvelles connaissances et les mettre en œuvre. Les CQ ont remarquablement fait leurs preuves en tant que méthode efficace pour la transformation et l’amélioration qualitative des soins.
 
La SSMIG et ses organisations antérieures s’engagent activement depuis des années pour la promotion des CQ, la formation des animateurs/-trices et leur réseautage.
 
Par ailleurs, en 2018, la SSMIG s’est regroupée avec d’autres organisations en association d’intérêts «Forum pour cercles de qualité» et souhaite ainsi préserver les principes des CQ et savoir le développement de la qualité dans les mains des prestataires.

 

Outre la SSMIG, les organisations suivantes sont affiliées au forum: Association suisse des ergothérapeutes (ase), Association des logopédistes de Suisse alémanique (DLV), Association Suisse de Physiothérapie (physioswiss), Association suisse des assistantes médicales (ASAM), Société Suisse des Pharmaciens (pharmaSuisse) et l’Association Suisse des Chiropraticiens (ChiroSuisse).
 
Sur ce site web vous trouverez des informations sur les thèmes suivants:

 

 

Actualités

CQ, SSMIG, Top, Actualités, Primary and Hospital Care

La SSMIG s’est regroupée avec d’autres associations professionnelles du secteur de la santé pour former l’association d’intérêts Forum pour cercles de qualité. Sous la direction de la SSMIG, le forum est parvenu à formuler des caractéristiques des cercles de qualité et à développer ainsi une compréhension commune de cette forme de travail essentielle. En outre, une rencontre dédiée à l’échange d’expériences interprofessionnel et à la formation continue est organisée à Olten le 22 ­novembre 2018.

» Suivante

Actualités, Primary and Hospital Care, Top, SSMIG, CQ

Il existe différents outils, méthodes et approches pour le développement de la qualité. Des études ayant porté sur le travail structuré en petits groupes sous forme de cercles de qualité (CQ) ont montré que cette manière de travailler peut contribuer de façon substantielle à l’acquisition de connaissances nouvelles ainsi qu’à leur exploitation. Adrian Rohrbasser, tuteur et modérateur de CQ, explique dans cette interview quels sont les avantages de cette méthode, pourquoi la SSMIG et ses prédécesseurs forment depuis des années des modérateurs de façon ciblée, et comment cette offre doit être développée.

» Suivante